Dangerous Complicity

3.- 149.-

De par sa nature même, le parfum évoque une collusion sensuelle – entre des partenaires criminels réunis malgré eux par son cri de sirène invisible et silencieux; entre l’odeur et la peau qui la porte; entre les notes qui se rejoignent pour créer une chimère. La fleur duveteuse d’une joue abricot. La douceur souple d’un gant de chevreau blanc. La chaleur veloutée du corps d’un amoureux. Peau à pincer ou à caresser…

Une fois la ruée aphrodisiaque du gingembre et du rhum traversée, Dangerous Complicity dévoile ce pacte passionné entre le fruit, la fleur et la chair.

Les facettes abricot, thé et violette de la minuscule fleur d’osmanthus se transforment en suède délicat. Les pétales blancs de noix de coco de jasmin trahissent une bouffée de la Bête qui se cache dans la Beauté. La luxuriance tropicale de l’ylang-ylang évoque une peau salée et ensoleillée. Le crémeux fumé du bois de santal fait allusion à des endroits musqués secrets dans le sous-bois chocolat-noir du patchouli.

C’est le parfum de la peau sur la peau – ou cela devrait-il être du péché sur la peau? – intime et sexy, énervé mais lisse comme une bouffée de poudre de cygne. L’odeur du cuir et de la poudre, ou plutôt: la trace doucement parfumée d’une veste en cuir de mauvais garçon laisserait sur la peau poudrée d’une femme fatale. Le masculin cède la place au féminin dans une folie à deux parfumée – ou est-ce l’inverse?

Rhum, Osmanthus, noix de coco

Taille

Echantillon 1-2ml, 100ml

Notes

Rhum, gingembre, noix de coco, baie, calamus, absolu d’osmanthus, absolu de jasmin Egyptien, ylang-ylang, lorenox, patchouli, accord cuir, santal…